26/09/2019 3h32

Exposition "Le Mont, patrimoine vivant"

À travers témoignages et photographies, l’exposition « Le Mont, patrimoine vivant » interroge notre relation au Mont Saint-Michel.
 
 
Que venons-nous chercher au Mont Saint-Michel ?
C’est la question à laquelle répond l'exposition « Le Mont, patrimoine vivant », présentée sur le Parvis de la Croix de Jérusalem, en haut du village au pied de l’abbaye, du 16 octobre au 12 décembre prochains. Les témoignages et photographies d’habitants du « rocher », de pèlerins, de religieux, de visiteurs, de commerçants Montois et de professionnels de la culture mettent en évidence la relation très particulière que tissent les hommes avec le Mont.

L’exposition « Le Mont, patrimoine vivant » est née d’un projet de recherche proposé par La Fabrique de patrimoines en Normandie en 2016 - et soutenu par le Ministère de la Culture - sur les pratiques, les représentations et les imaginaires du Mont Saint-Michel. Cette recherche incluait les itinérances et les pèlerinages. En 2017 et 2018, Yann Leborgne, chercheur à la Fabrique de patrimoines et commissaire de l’exposition, a arpenté l’îlot, rencontré les Montois (religieux, commerçants, habitants…), les pèlerins et les visiteurs pour les observer, recueillir leurs paroles et leurs témoignages. Ils se sont confiés sur la relation qu’ils entretiennent avec ce lieu, ce qu’ils y font, ce qu’ils y cherchent…

Cette étude démontre que le Mont Saint-Michel n’est pas seulement un patrimoine sur les plans historique et architectural. Il l’est également par les pratiques qui s’y transmettent de génération en génération, et notamment par les rituels et croyances dont il est le siège. L’exposition présentée du 16 octobre au 12 décembre témoigne du Mont Saint-Michel comme patrimoine vivant. Elle a été réalisée avec la collaboration du service Patrimoines de la Région Normandie. Les témoignages sont issus de l’enquête de Yann Leborgne (La Fabrique de patrimoines en Normandie) et les photos sont de Patrick Merret (photographe au service Patrimoines de la Région Normandie).

INFORMATIONS PRATIQUES
Une exposition de La Fabrique de patrimoines en Normandie, avec la collaboration du service Patrimoines de la Région Normandie. Du 16 octobre au 12 décembre 2019, esplanade de la Croix de Jérusalem, en haut du village du Mont Saint-Michel, au pied de l’abbaye. Accès libre et gratuit.

Conférence le mercredi 16 octobre 2019, à 14h : « Le Mont, patrimoine vivant » par Yann Leborgne, chercheur à la Fabrique de patrimoines en Normandie et commissaire de l’exposition. Salle Henri Voisin, bas du village du Mont Saint-Michel. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Conception graphique et visuelle de l'affiche : David Pytel, La Fabrique de patrimoines en Normandie - Photographie : Patrick Merret, service Patrimoines de la Région Normandie

Offre d’emploi : Chargé(e) de mission – patrimoine ethnologique et immatériel

Fonctionnaire ou contractuel de droit public
Cadre d'emploi : Attaché territorial de conservation du patrimoine (cadre A)

 

La Fabrique de patrimoines en Normandie, est un établissement public de coopération culturelle créé en 2014 à l’initiative de la Région Normandie et du ministère de la Culture (Drac Normandie).

Au service du territoire régional, de ses habitants et de leurs institutions, l’établissement mène trois missions principales dont les maîtres mots sont : connaître, transmettre, partager. Comme Ethnopôle, il conduit des actions de connaissance et de mise en valeur des patrimoines ethnologique et immatériel. L’établissement assure la coordination du Réseau des musées de Normandie qui comprend plus de 110 établissements adhérents et met à la disposition des détenteurs de biens culturels l’atelier de restauration et le laboratoire d’imagerie scientifique du LABO - pôle de conservation préventive et de restauration.

Participant d’un réseau national d’institutions labellisées par le ministère de la Culture, l’Ethnopôle de Normandie a pour mission :

  • de contribuer en lien avec les acteurs concernés du territoire à la connaissance des patrimoines ethnologique et technique et d’apporter un regard anthropologique sur la société régionale et ses évolutions ;
  • de contribuer à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel (PCI) ; d’appuyer les communautés détentrices engagées dans des actions de reconnaissance, de valorisation ou de transmission ; d’œuvrer pour la mise en valeur de ce patrimoine
  • de participer à l’identification et à la conservation d’éléments – notamment immatériels – constitutifs de la mémoire contemporaine régionale, dans ses composantes tant historiques que socioéconomiques ou culturelles
  • d’œuvrer pour la conservation et le partage des matériaux et données ethnographiques.


MISSIONS PRINCIPALES

Sous l’autorité du responsable de l’Ethnopôle,

  • vous participerez à la définition de ses orientations scientifiques et culturelles.
  • réaliserez des programmes de recherche sur des thématiques en lien avec le territoire régional et les institutions scientifiques et culturelles (musées en particulier),
  • contribuerez à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel et apporterez un appui scientifique, technique et culturel aux acteurs de la région (collectivités territoriales, associations, groupements socio-professionnels...) engagés dans des démarches patrimoniales.
  • développerez des projets de valorisation des patrimoines et conduirez des actions de restitution auprès des publics.
  • contribuerez, dans le cadre d’actions de formation initiale ou continue associant l’Ethnopôle, à sensibiliser au patrimoine ethnologique et immatériel les étudiants, les acteurs associatifs et culturels ou les professionnels du patrimoine

ACTIVITÉ SECONDAIRE

  • Vous participerez à la programmation d’ALTÉRITÉS, festival annuel de cinéma et d’ethnographie.

PROFIL RECHERCHÉ

  • Connaissance approfondie des enjeux du patrimoine ethnologique et des problématiques du patrimoine culturel immatériel tel que défini par la convention de l’Unesco et le code du patrimoine.
  • Formation supérieure sanctionnée au minimum par un diplôme de niveau Master II (sciences humaines ou sociales ; patrimoine) de préférence avec une forte dominante en ethnologie ou anthropologie.
  • Excellente culture générale, en particulier sur la période contemporaine.
  • Expériences de recherche ethnologique réussies sur le domaine français et d’actions de restitution et de valorisation du patrimoine en coopération avec les groupes sociaux concernés.
  • Excellentes capacités rédactionnelles, maîtrise de l’informatique et connaissance des outils de médiation ; capacité à travailler en équipe.
  • Connaissance de l’administration publique et capacité à élaborer un dossier pour la recherche de financements et d’en assurer le suivi.

 

  • Permis de conduire (B) obligatoire.

Date prévue de recrutement : Début 2020

Date limite de candidature : 30 octobre 2019

Type de recrutement :

  • fonctionnaire (mutation, détachement ou disponibilité)
  • non titulaire de droit public (contrat de 3ans, éventuellement reconductible 1 fois, période d’essai 3 mois).


Rémunération

  • Grille des Attachés territorial de conservation du patrimoine, régime indemnitaire, indemnité de résidence + avantages (Cnas, tickets restaurants, participation mutuelle et prévoyance).
  • Montant net avant impôt : 1837 € (hors ancienneté et avantages)

Conditions de travail

Lieu : Hérouville-Saint-Clair, 5 avenue de Tsukuba.
Temps de travail : temps complet 35h
Nombreux déplacements sur toute la région.

Candidatures

Les candidatures (lettre de motivation et CV détaillés) sont à adresser uniquement par courriel à :
direction@lafabriquedepatrimoines.fr

Renseignements complémentaires auprès de :
Mme Karine LE PETIT, responsable de l’Ethnopôle : 02 31 53 15 49,
karine.le-petit@lafabriquedepatrimoines.fr

Fichier PDF : recrutement_cdm pci 2019.pdf

22/02/2019 12h36

Festival de cinéma et d’ethnographie Altérités

www.festivalalterites.com

Le festival du 13 au 17 mars 2019 à Caen

Le Festival de cinéma et d’ethnographie Altérités est une manifestation de La Fabrique de patrimoines en Normandie en partenariat avec la Bibliothèque Alexis de Tocqueville, le Cinéma LUX et le Festival International Jean Rouch.

Le Festival Altérités propose une sélection de films tournés à hauteur d’hommes et qui donnent à voir et à penser la diversité des sociétés humaines, des plus lointaines aux plus proches. Les temps de rencontres y sont aussi importants que les projections. Le festival laisse la part belle aux échanges avec des réalisateurs, des auteurs, des cinéastes, des chercheurs en sciences sociales principalement ethnologues, mais aussi des photographes, des musiciens etc.

La thématique 2019

Après avoir abordé les thèmes de la réconciliation et des rites de passage à l’âge adulte, la troisième édition d’Altérités explore la thématique de l’incidence du danger dans le monde du travail au sein d’univers professionnels comme celui de la prostitution, l’exploitation de mines d’uranium, le rugby professionnel, les abattoirs industriels, les sous-marins, le catch etc.

 

L'équipe du festival :

  • Coordination : Karine Le Petit
  • La Fabrique de patrimoines
    • Programmation : Karine Le Petit, Sophie Pottier
    • Conception graphique / web : Nathalie Huard, David Pytel
    • Communication : Clémentine Dufrennoy, Karine Le Petit, Sophie Pottier, Elsa Proust
    • Recherche d’images d’archives : Martin Leconte, Sophie Pottier, Dany Simon
    • Comité de visionnage : Nathalie Huard, Karine Le Petit, Martin Leconte, Sophie Pottier, David Pytel, Dany Simon
    • Comptabilité / suivi administratif : Edwige Ferret, Isabelle Guerrand, Frédéric Lamperrière
  • Cinéma LUX : Gautier Labrusse, Didier Anne, Romuald Poretti
  • Bibliothèque Alexis de Tocqueville

Illustration : Mamzelle Crevette revenbulle@yahoo.fr

Partenaires : DRAC, Région Normandie, Cinéma LUX, Bibliothèque Alexis de Tocqueville, Comité du film ethnographique, Caen la mer, Ville de Caen, Radio 666, Normandie Images, MaCaO 7ème art, Association Mémoire et Patrimoine SMN

Remerciements : Joël Bruneau, président de la communauté urbaine de Caen la mer / Olivier Tacheau – Bibliothèque de Caen / Audrey Paulmier – Ville de Caen / Fanny Chéreau, Agnès Deleforge – Normandie Images / Agathe Fourcin – MaCaO 7ème Art / Philippe Gomont – Radio 666 / Aurélien Marie / Isabelle Chave – DPRPS Ministère de la culture

11/02/2019 4h39

Formations 2019

FORMATIONS 2019

FORMATIONS au catalogue du CNFPT Dates

L’accueil au musée

Public visé : •    Agents d’accueil et de surveillance des musées et sites de visite, tout agent au contact des publics
Objectifs : •    Accueillir et gérer les flux de visiteurs (en poste d’accueil et en salle d’exposition)•    Assurer la surveillance vigilante des lieux et des collections•    Adapter son attitude aux besoins de la fonction et du contexte•    Savoir se positionner en fonction des différents publics (posture, ton, discours)

4 & 5 février 2019

La conception et l’analyse des dispositifs ludiques en médiation

Public visé :●    Médiateurs et médiatrices de musées, responsables de services de publics●    Personnels en charge de la conception des expositions dans les musées

Contenu : Il est de plus en plus courant d’entendre parler, dans l’enceinte des musées, de médiation ludique, de gamification, de serious game, etc. De quoi s’agit-il ? Quels rapports aux objets, aux savoirs, aux publics, ces formes de médiation privilégient-elles ? Quelle est la place du numérique dans ce champ ? Cette forme de médiation s’oppose-t-elle à des logiques de médiation dites “pédagogiques” ? L’expérience de visite doit-elle se limiter à l’action d’apprendre ?En partant d’une interrogation sur ce qui est ludique, cette formation présentera diverses formes et cas d’études de médiation qui s’appuient sur la démarche ludique, en faisant appel ou non au numérique. Elle sera l’occasion d’échanger et de réfléchir sur la place du jeu dans l’expérience de la visite et dans le projet de la médiation.

Objectifs :•    savoir analyser les dispositifs d’une médiation « ludique », de la conception aux usages•    renforcer et expérimenter le registre « ludique » lors de la conception de ses propres dispositifs de médiation•    adapter les formes ludiques de médiation en fonction des objectifs et des interactions recherchés

Formation en partenariat avec l'OCIM .

22 & 23 mai 2019

La sauvegarde des collections en cas d’urgence

Public visé : Cadres et agents des établissements et services patrimoniaux.

Contenu : En cas de sinistre, les personnes chargées des collections patrimoniales se retrouvent souvent démunies et isolées, en manque d’aide technique, matérielle, humaine et organisationnelle. Cette formation vise à apporter les bases pour envisager la sauvegarde des collections en cas d'urgence.

Objectifs :•    Envisager la création du plan de sauvegarde d'une institution patrimoniale•    Organiser la réponse en cas de sinistre•    Organiser la coordination avec les autres services de secours et d’urgence•    Posséder un panel d'attitudes et réactions idoines à mettre en place en cas de sinistre

01 & 02 Avril 2019

L’accessibilité pour tous au musée

Public visé :●    Personnels des musées, notamment en charge de l’accessibilité des publics, de l’accueil ou de la médiation

Contenu : Suite à l’élan donné par la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, de nombreuses structures muséales témoignent d’une volonté accrue en matière d’accès à la culture pour tous.Mais quelles sont les démarches institutionnelles à connaître et leurs difficultés ? Comment élaborer une offre culturelle et une médiation adaptées ? Quels outils mettre en place ? Comment identifier les besoins spécifiques en matière d’accueil, de communication, d’exposition ? Et finalement quelles sont les limites et les freins en matière de prise en compte du handicap : scénographie, inclusion, visite sensorielle ?En s’appuyant sur des exercices pratiques et des échanges d’expériences, cette formation proposera une sensibilisation à l’accueil des publics en situation de handicap. Elle apportera les clefs nécessaires à l’élaboration d’un schéma d’expérience de visiteur (avant-pendant et après la visite). Le partenariat et la co-conception comme solution seront également abordés lors de cette formation.

Objectifs :•    sensibiliser aux spécificités et aux différentes situations de handicap•    créer des automatismes de prise en compte des handicaps dans l’élaboration d’une offre culturelle•    prendre connaissance des moyens et des limites pour mettre en œuvre une politique en matière d’accueil et d’accessibilité des publics en situation de handicap

26 et 27 septembre 2019

Manipulation et entretien des collections

Public visé : Cadres et agents des établissements et services patrimoniaux.

Objectifs :•    Découvrir les principales altérations à l'aide de cas concrets illustrés à l’aide de vidéos ou de présentations, diaporamas ;•    améliorer les procédures de manipulation, d'entretien, de conditionnement et d'appréhension des biens patrimoniaux selon leurs problématiques•    exemples à partir de biens présentant des altérations et/ou des vulnérabilités spécifiques ;•    exercices collectifs d’analyses et de constats d’état et travaux pratiques.

18 & 19 Novembre 2019

 

Formation aux visites contées :

à Crèvecoeur-en-Auge : les 7 & 8 mars 2019 et 26 septembre 2019
Programme de la formation : cliquer ici

 

 

05/10/2018 11h26

Colloque « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » : Patrimoine, Territoires, Historicité

« CHEMINS DE SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE EN FRANCE » : PATRIMOINE, TERRITOIRES, HISTORICITÉ
des 25, 26 et 27 octobre 2018.

Lien pour les inscriptions (clôture des inscriptions le 15 octobre) :
http://w3.colloquescprs.univ-tlse2.fr/spip.php?rubrique112&lang=fr

 

03/10/2018 2h29

GASP#2 - Inventons un groupe d’entraide en cas de catastrophe patrimoniale

2° journée du GASP - Inventons un groupe d’entraide en cas de catastrophe patrimoniale !

Une journée coproduite par la Fabrique de patrimoines en Normandie - www.lafabriquedepatrimoines.fr et NL&L - Normandie Livre & Lecture - www.normandielivre.fr

+ d'informations sur le GASP en cliquant ici.

Nous vous remercions d'apporter tous les documents susceptibles d'alimenter les échanges collectifs : plans de sauvegarde, fiches pratiques, mémoires de sinistre, adresses et devis de prestataires...

 

Date et heure

jeu. 18 octobre 2018
09:30 – 16:30 heure : France


Adresse

MuMa Musée d'art moderne André Malraux
2 Boulevard Clemenceau 76600 Le Havre


Programme

  • 09h30 : accueil café
  • 10h00 : Le GASP ! Méthodologie, organisation, mission
  • 10h15 : Mise en situation et création de groupes de travail
  • 10h45-12h30 : Travail en groupes
  • 12h30 : Déjeuner (sur inscription)
  • 14h00 : Poursuite des groupes de travail
  • 15h : Mise en commun des travaux
  • 16h : Bilan, élaboration des suites, annonce de la prochaine date du GASP

N'oubliez de venir avec vos questions, vos souhaits de mise en commun...

Programme et inscriptions en ligne : https://gasp2.eventbrite.fr

27/09/2018 2h35

Chargé.e d’inventaire des collections muséales

Chargé.e d’inventaire des collections muséales du Musée Utah Beach à Sainte-Marie-du-Mont (50), la Fabrique de Patrimoines en Normandie, CDD 6 mois.

180926_annonce_cdd_inventaire-utahbeach.pdf

29/08/2018 5h24

Chargé.e des relations publiques et de la communication, attaché.e de presse

Consulter la version pdf : OE relations pub com Attaché de presse.pdf

19/07/2018 4h49

GASP ! Groupe d’Aide en cas de Sinistre Patrimonial

Présentation :

En cas de sinistre, les personnes chargées des collections patrimoniales se retrouvent souvent démunies et isolées, en manque d’aide technique, matérielle, humaine et organisationnelle.
Le Groupe d’Aide en cas de Sinistre Patrimonial vise à organiser et apporter cette aide à toute institution patrimoniale qui serait solidaire de cette initiative.

 

Objectifs :

  • Créer un annuaire des personnes mobilisables en cas d’urgence
  • Créer un listing des aides sollicitables (types et détail) que les personnes et/ou institutions s’engagent à fournir ou mobiliser en cas d’urgence
  • Gérer des stocks de matériel d'urgence mutualisés
  • Organiser les modes de participation des personnes en lien avec les institutions solidaires
  • Former et faire se rencontrer les personnes impliquées
  • Créer des échanges de connaissances et de savoir-faire
  • Organiser la réponse en cas de sinistre
  • Organiser la coordination avec les autres services de secours et d’urgence
  • Aider les institutions à la création et/ou au test des plans de sauvegarde des collections.

 

Fonctionnement du groupe :

Par “temps calme”, le groupe se réunit pour :

  • organiser les modes de réponse
  • suivre des formations lui permettant de monter en qualité ses interventions
  • effectuer des retours d’expérience
  • aider à la constitution de plans de sauvegarde
  • produire des “briques” : travail concret à chaque réunion qui fait évoluer et avancer le projet (fiche-action / outils opérationnels)
  • parcours de formation


En cas d’urgence, le groupe est mobilisé pour :

  • apporter son aide logistique, matérielle et humaine
  • apporter son expertise organisationnelle

 

Le GASP est une co-création de :

la Fabrique de patrimoines en Normandie :

  • Guillaume DEBOUT, chef du Pôle Conservation-Restauration
  • Antoine CAZIN, chargé d’études en conservation préventive - Pôle Conservation-Restauration
  • Margot FRÉNÉA, coordinatrice du Réseau des musées de Normandie

et

Normandie Livre & Lecture :

  • Agnès BABOIS, Lecture publique et patrimoine

 

Liste de diffusion :

Vous travaillez dans une institution patrimoniale et vous souhaitez rejoindre cette initiative, inscrivez-vous sur la liste de diffusion : https://framalistes.org/sympa/info/gasp-normandie

19/06/2018 3h56

SIDS de la Tapisserie de Bayeux

La Tapisserie de Bayeux - Centre de compréhension de l'Europe du Moyen-Âge

Au sein du volet numérique du projet du futur Musée de la Tapisserie de Bayeux – Centre de compréhension de l'Europe du Moyen-Âge auquel collaborent de nombreux partenaires institutionnels et scientifiques, un Système d'Information Documentaire Spatialisé (SIDS) a été élaboré. Cette plateforme propose une représentation originale de la Tapisserie de Bayeux qui facilite son étude et qui indexe la documentation existante et à venir.

Direction du projet :

Partenaires :

 

Implication du pôle Conservation-Restauration :

La Fabrique de patrimoines, qui avait déjà œuvré (dès 2005, à l'époque sous forme de l'association Normandie Patrimoine), dans le cadre de nos missions de service public, à la réflexion autour de la conservation, de la manipulation, de l'évacuation et du plan de sauvegarde de la Tapisserie, avait également travaillé à l'écriture du dossier de classement du bien au registre Mémoire du Monde de l'UNESCO, en 2007.

En janvier 2017, la Fabrique de patrimoines a pu accompagner de nouveau la conservation de ce bien :

  • en participant à l'organisation des mouvements de l'œuvre, nécessaires à la campagne d'imagerie : préparation des opérations avec la DRAC et le Conservateur de la Tapisserie ; documentation audiovisuelle des opérations ; encadrement des opérateurs ; retours d’expérience et amélioration des pratiques ; 82 personnes, représentant 11 institutions ou collectivités, ont été mobilisées sur 5 mouvements : les 03, 06, 16, 24 et 27 janvier 2017
  • et en réalisant la première campagne d'imagerie scientifique complète sur la face de la Tapisserie de Bayeux (prestation rémunérée par la DRAC).

Les objectifs de cette campagne de prise de vues multispectrales de la Tapisserie de Bayeux sont de :

  • documenter l’état actuel de la Tapisserie et servir de référence pour son évolution ultérieure,
  • servir de support à différents programmes de recherche (colorants, restaurations...),
  • servir de données de base pour la construction d'un fond de référence, élément central du futur Système d'Information Documentaire Spatialisé (SIDS) de la Tapisserie de Bayeux,
  • disposer de prises de vue en haute définition de la Tapisserie à vocations scientifique (recherche),culturelle (publications, utilisation dans le parcours muséographique...), éducative,de communication (divers supports de communication dont site Internet...) et commerciale (produits dérivés...).

Concrètement, cette opération a permis d’obtenir une couverture complète de la face de l’œuvre, en haute définition (chaque cliché au minimum à 4000 x 6000 pixels) en lumière directe, en lumière rasante, en réflexion infrarouge et en fluorescence d’ultraviolet. La campagne de prise de vue s’est déroulée sur 13 journées du 3 au 24 janvier 2017 pendant lesquelles Antoine Cazin, responsable de l'imagerie scientifique, et Guillaume Debout, chef du pôle, ont réalisé 1216 clichés. De plus, 6 détails ainsi qu’un fragment conservé à la médiathèque de Bayeux et son écrin ont fait l’objet de plusieurs clichés. Enfin 16 zones de détail ont fait l’objet au total de 618 clichés sous des lumières d’incidence variable qui ont permis de générer 16 fichiers RTI.

Vidéo de présentation du SIDS Tapisserie de Bayeux :

Pour découvrir une présentation complète du projet SIDS de la Tapisserie de Bayeux, rendez-vous sur cette page : https://www.certic.unicaen.fr/projets/bayeux.html

Le groupe projet associe des experts en conservation des monuments historiques, des restaurateurs, des spécialistes de la Tapisserie de Bayeux et du Moyen-âge de plusieurs pays ainsi que des universitaires chercheurs en Informatique (document électronique, imagerie, etc) et en sciences humaines (histoire, œuvres anciennes) ainsi que des ingénieurs/développeurs.


Projet cofinancé par l'Union Européenne, la Région Normandie et le CNRS dans le cadre du projet NUMNIE

01/06/2018 5h00

Exposition documentaire "À l'ouest du nouveau, les Caennais dans la Grande guerre"

Co-production Musée de Normandie - La Fabrique de patrimoines en Normandie - EPCC, avec le soutien de l'Etat dans le cadre de la Mission du Centenaire 14-18

Lire la suite

Coproduction Ina.fr, Normandie Images et La Fabrique de patrimoines en Normandie - EPCC.

À travers des archives officielles mais aussi des films amateurs totalement inédits, le site internet "Normandie pour la Paix", est un regard documentaire et historique sur comment la Normandie, région occupée puis libérée en 1944, est devenue de la fin de la Seconde Guerre mondiale à nos jours, lieu d'une mémoire partagée et terre de réconciliation.

Lire la suite

Livre Les Normands dans la Grande Guerre

À partir d’une riche iconographie souvent inédite tirée des archives départementales, mais aussi communales et, beaucoup des archives de familles, Les Normands dans la Grande Guerre, est une chronique singulière d'une région lors de la Première Guerre mondiale. Des histoires emblématiques d’hommes et de femmes, combattants normands, civils mobilisés à l’arrière, réfugiés ou prisonniers, éclairent de façon originale le conflit. Les anecdotes et l’intime enrichissent la connaissance d’une guerre à la mémoire très vive, même cent ans après.

Lire la suite

19/04/2018 2h57

Itinérances et pérégrinations au Mont-Saint-Michel

Introduction au patrimoine culturel immatériel.

Par Yann Leborgne (Février 2018)
Cette étude soutenue au titre du dispositif de « recherche libre » par le Ministère de la Culture (Direction générale des patrimoines /DPRPS) apporte une contribution à la connaissance du patrimoine culturel immatériel de la France.

Lire la suite

09/02/2018 10h18

Festival Altérités

Quitter l'enfance, devenir adulte... cette année le festival Altérités explore les rites de passage à l'adolescence.

Une manifestation de la Fabrique de patrimoines en Normandie.
 

Festival Altérités 2018 (Visuel : Mamzelle Crevette)

Le Festival de cinéma ethnographique Altérités propose une sélection de films tournés à hauteur d’hommes et qui donnent à voir et à penser la diversité des sociétés humaines, des plus lointaines aux plus proches. Les projections sont accompagnées de temps de rencontres et d’échanges avec des réalisateurs, des auteurs, des cinéastes et des chercheurs en sciences sociales. Le festival Altérités est une manifestation de la Fabrique de patrimoines en Normandie en partenariat avec la Bibliothèque Alexis de Tocqueville et le Cinéma LUX. Il s’inscrit dans le sillage de La semaine du cinéma ethno organisée chaque année au cinéma Lux de 1995 à 2013.

Thématique 2018

Les rites de passage à l’âge adulte revêtent à la fois une dimension universelle et des formes très diverses selon les cultures. De nombreuses communautés à travers le monde permettent aux jeunes de quitter leur statut d’enfant pour accéder à celui d’adulte à travers un rite de passage. Ceux-ci, décrits depuis 1909 par Arnold Van Gennep, sont structurés en trois phases : séparation, marge puis agrégation.

L’épreuve que constitue le rite est une initiation semée d’une part de souffrances, parfois même d’humiliations. C’est à ce prix seulement que pourra être attribué publiquement aux jeunes leur tout nouveau statut, et qu’ils intégreront la communauté des adultes. Cet accès au statut d’adulte participe aussi à la construction de leur identité sexuelle. Pour sa deuxième édition, le Festival Altérités propose une immersion au cœur de rites de passages aussi divers que les journées d’intégration dans les universités portugaises ou à l’école d’ingénieurs des arts et métiers, la formation professionnelle, le voyage migratoire, l’intégration d’une communauté sportive ou militaire, la circoncision ou, plus complexe à appréhender, l’excision.


Téléchargez le programme du Festival 2018 : programme PDF

Découvrez la page facebook du Festival  : Festival Altérites

Equipe du festival

Coordination : Karine Le Petit

La Fabrique de patrimoines

Programmation : Karine Le Petit, Sophie Pottier

Conception graphique / web : Nathalie Huard, David Pytel, Annabelle Kuznik,

Communication : Annabelle Kuznik, Karine Le Petit, Aurélien Marie

Recherche d’images d’archives : Sophie Pottier, Dany Simon

Comité de visionnage : Nathalie Huard, Karine Le Petit, Yann Leborgne, Martin Leconte, Aurélien Marie, Sophie Pottier, David Pytel, Dany Simon

Croquis cartographiques : Yann Leborgne

Comptabilité / suivi administratif : Edwige Ferret, Isabelle Guerrand, Frédéric Lamperrière

 

Cinéma LUX : Gautier Labrusse, Didier Anne, Romuald Poretti

Bibliothèque Alexis de Tocqueville

 

Illustration : Mamzelle Crevette revenbulle@yahoo.fr

Partenaires : DRAC, Région Normandie, Cinéma LUX, Bibliothèque Alexis de Tocqueville, Comité du film ethnographique, Caen la mer, ville de Caen, Protection Judiciaire de la Jeunesse, Radio 666, Institut nomade, FAR, Théâtre de la Renaissance, Université de Caen, Maison de la culture de l’université de Caen, Normandie Images, Institut international des droits de l’homme et de la paix

Remerciements : Katell Bidon ; Anne-Sophie Bérard – Théâtre de la Renaissance / Philippe Chanial ; Chantal Meyer-Plantureux – Université de Caen / Jean-Claude Lemenuel – FAR / Olivier Tacheau – Bibliothèque de Caen / Joël Bruneau, président de la communauté urbaine de Caen la mer / Audrey Paulmier – Ville de Caen / Fanny Chéreau ; Agnès Deleforge ; Christelle Langlois ; Lucie Chardin – Normandie Images / Agathe Fourcin – MaCaO 7ème Art / Philippe Gomont – Radio 666 / Chloé Moutinho / Christelle Cotrel – PJJ / Marie-Pierre Pagnon – Institut international des droits de l’homme et de la paix

11/12/2017 1h44

Colloque "À quoi sert le patrimoine culturel immatériel ?"

  • DATES : du jeudi 1° au samedi 3 Février 2018
  • LIEU : Salle des congrès Archipel, place du Maréchal Foch 50400 GRANVILLE.
  • INFOS : conservation@lafabriquedepatrimoines.fr / 02 31 93 25 79
  • PDF de présentation à télécharger : programme_colloque_PCI-2018.pdf
  • Pour assister au colloque, télécharger et remplir la FICHE D'INSCRIPTION "PUBLIC" : Colloque PCI Granville 2018 - inscription public (.docx / .doc / .pdf / .odt)

Ce colloque prend place 10 ans après les premiers inventaires du patrimoine culturel immatériel en France, à un moment où le « PCI » en tant que champ d’action apparaît entrer dans une période de maturité. Disposant aujourd’hui d’une somme d’expériences et de retours d’expérimentations, on remarque à quel point le patrimoine culturel immatériel s’ancre dans le fonctionnement des territoires et des groupes sociaux. Il prend régulièrement une envergure médiatique non dénuée d’effets à mesure de l’inscription par l’Unesco de certaines de ses manifestations au patrimoine de l’humanité. À l’échelle nationale, les inventaires se sont développés et mobilisent des collectifs aux contours extrêmement variés. En termes de patrimonialisation, les lignes ont bougé, poussant vers la pluridisciplinarité, vers une redéfinition du rôle des chercheurs, mais aussi vers une participation active des groupes et des communautés à l’identification comme à la mise en valeur des manifestations significatives de leur être au monde. Par ailleurs, on s’interroge sur les façons de patrimonialiser des pratiques et des représentations en tenant compte de leurs croisements avec les éléments matériels et sans compromettre leur caractère évolutif et vivant.

Ces opérations de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel sont inséparables des dynamiques sociales, économiques, politiques et territoriales qui les soutiennent et qui s’en nourrissent. C’est pourquoi, à l’heure où ses manifestations apparaissent de plus en plus appréhendées comme des ressources, nous invitons à une réflexion pour mieux saisir à quoi sert le patrimoine culturel immatériel. Nous entrerons dans le sujet en considérant ses aspects géopolitiques, en s'intéressant à ses terrains d’expression et de valorisation, ainsi qu’en abordant les effets et les problématiques éthiques de cette patrimonialisation. Il s’agit de contribuer au nécessaire questionnement permanent du rôle des acteurs impliqués. L’action patrimoniale y puise son sens.

25/10/2017 5h31

Appel d’offre : Enquête ethnologique relative à l’ancienne raffinerie.

➡️ Petit Couronne Appel offre Enquête ethnologique oct.17.pdf

18/07/2017 10h03

EXPOSITION ITINÉRANTE "Humanité ingénieuse. Patrimoines culturels immatériels en Normandie"

L’Écomusée de la baie du Mont-Saint-Michel (Vains) accueille du 5 juillet au 30 septembre 2017 l'exposition itinérante :

    "Humanité ingénieuse. Patrimoines culturels immatériels en Normandie",

Exposition conçue et réalisée par La Fabrique de patrimoines en Normandie.

Mais qu'est-ce que le patrimoine culturel immatériel ? C’est ce que l’exposition propose de faire découvrir à partir de la présentation, simple et généreusement illustrée, d’une sélection de sept éléments du patrimoine culturel immatériel inscrits à l’inventaire national de la France. L’exposition apporte un éclairage sur la diversité culturelle du territoire et met en avant les enjeux poursuivis par l’Unesco pour la préservation de cette richesse ; préservation qui suppose une vraie implication de ses détenteurs ; c’est à dire de chacun d'entre nous.

Le propos est servi par des dispositifs numériques (bornes interactives sonores et audiovisuelles, casque de réalité virtuelle) et ludiques (arbre à décorer de « vœux »).

De format court, cette exposition est prévue pour se déplacer en Normandie. De mai 2017 à avril 2018, elle a accompagné un inventaire « participatif » expérimental dans le Sud-Manche : « Raconte ton territoire ! Collecte de patrimoines immatériels du Mont-Saint-Michel au Mortainais ». Il a été mené en association avec la Communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie, avec le concours de la Direction des sites et musées du Conseil départemental de la Manche, et la collaboration active de l’Écomusée du Moulin de la Sée et du Parc-musée du Granit.

​Nous vous invitons à découvrir le catalogue en ligne de l'exposition en cliquant ici.

 

L’exposition a fait escale…

  • à l’Ecomusée de la baie du Mont-Saint-Michel (Vains – 50)
  • à la médiathèque de Sourdeval (50)
  • à l’écomusée du Moulin de la Sée (Brouains – 50)
  • au Musée de la Poeslerie et la Maison de la Dentellière (Villedieu – 50)

Conditions de prêt :

  • L’exposition est prêtée gratuitement pour une durée d’au moins 1 mois
  • Elle doit disposer d’au moins 20m2 et d’une surveillance régulière

Fiche technique : Fiche technique.pdf
Cahier des charges : Cahier des charges.pdf

Contact : Chloé Bour <chloe.bour@lafabriquedepatrimoines.fr>

01/06/2017 1h21

Newsletter / Juin 2017

ETHNOPÔLE

Valorisation du fonds d’archives d’images fixes et animées

Foire de Pâques au Parc des Expositions, capture d'écran d'un extrait, issu de nos collections, tourné le 17 mai 1936 (fonds Rottambourg) à Caen.La Fabrique de patrimoines conserve à ce jour un peu plus de 2000 heures de vidéos numérisées et de plus de 70 000 photographies. Pour valoriser ces collections et associer les internautes, des jeux d'identification de photographies sont organisés sur les réseaux sociaux reposant sur le concept de la documentation participative et collaborative. En outre, chaque mois, un extrait des fonds audiovisuels est diffusé via Facebook permettant la découverte des fonds d’exception et incitant les internautes à visionner davantage. A titre d’exemple, la publication d’images de la Foire de Caen dans les années 30 a été vue par plus de 8000 personnes.

 

 

PÔLE CONSERVATION-RESTAURATION-NUMÉRISATION

Un tableau de Courbet passé aux rayons X !

Le tableau "Vue du Lac Léman", une des dernières toiles du peintre Gustave Courbet, a été authentifié à Granville en mars.
L'œuvre est passée ce lundi au Laboratoire d'Imagerie Scientifique pour une séance de prises de vue sous différents spectres lumineux et de radiographies.
Les examens d'imagerie scientifique ont permis d'une part de documenter l'état matériel de l'œuvre, jugé tout à fait satisfaisant. D'autre part, les restaurations anciennes ont pu être caractérisées et cartographiées.
Enfin, le tableau ayant été rentoilé, des renseignements précieux sur le support original ont été collectés : caractérisation de la trame de toile originale, absence de changement de format et de composition sous-jacente.
Le tableau sera exposé du 10 juillet au 13 septembre au Musée d’art moderne de Granville.

Articles et vidéos en ligne :

Lumière directe  Fluorescence UV  Lumière rasante  Radiographie

 

RÉSEAU DES MUSÉES

Résultats de l'Observatoire des musées

L’Observatoire des musées de Normandie sort ses premiers résultats, consultables en pdf sur ce lien : https://www.musees-normandie.fr/-Observatoire-.html , concernant une soixantaine de musées de Basse-Normandie pour l'année 2015. Projet conjoint des pôles Réseau des musées et Conservation-restauration-numérisation, cet outil de connaissance statistique permet aux musées membres de se situer par rapport aux autres en ce qui concerne les tarifs, les temps d'ouverture, les collections, les publics, le personnel... Les résultats donnent une idée de l'impact du secteur muséal dans la région, dans toute sa diversité : le maillage territorial des "petits" musées assure un accueil de qualité pour les touristes et instaure une relation de proximité culturelle avec les habitants. Les prochains résultats concerneront l'année 2016 et intégreront des musées de l'Eure et de la Seine-Maritime.

 

04/04/2017 4h57

Newsletter / Mars 2017

RÉSEAU DES MUSÉES

Nouveau site web du Réseau des musées

Retrouvez toute l'actualité des musées normands sur le nouveau site web du Réseau des musées !

Une présentation de tous les musées du Réseau, avec les infos pratiques, horaires, tarifs, accès, contact, accueil des groupes, galerie photos, vidéo, lien direct vers les collections en ligne... Ce site web est avant tout un agenda pour se tenir informé des expositions temporaires, visites guidées, ateliers ou spectacles programmés par chaque musée. Sa charte graphique colorée invite à une navigation agréable, accessible également sur mobile. Véritable outil de mutualisation, il rassemble les ressources pédagogiques téléchargeables, les livres édités par les musées et les expositions itinérantes disponibles au prêt.

Nous vous souhaitons une bonne visite ! www.musees-normandie.fr

 

ETHNOPÔLE

Intervention à l’école Henri Sellier de Colombelles

L’une des classes de l’école Henri Sellier de Colombelles
L’une des classes de l’école Henri Sellier de Colombelles

Dans le cadre du dispositif « Jumelage » soutenu par la DRAC et l’Éducation nationale, l'ARDI-Photographies en partenariat avec le Musée de Normandie, a développé un projet culturel associant l'artiste photographe Marie-Céline Nevoux-Valognes et les élèves du cycle 3 de l'école Henri Sellier à Colombelles. L’équipe  de la Fabrique de Patrimoines en Normandie est intervenue dans trois classes du groupement scolaire Henri Sellier (une classe de CM2, une classe de CE2-CM1 et une classe de CM1-CM2). Le but de cette intervention était de porter à la connaissance des élèves le monde de la culture et la gestion d’archives photographiques. L’intérêt, pour notre structure, était de développer des compétences pédagogiques dans le cadre de sa mission de service public. Les élèves très motivés et demandeurs ont ainsi pu analyser, documenter et légender des photographies anciennes de leur école à différentes périodes, en recoupant différentes sources (articles de presse, plans de l’école…). Dans le cadre des activités scolaires, les institutrices, très enthousiastes, pourront à nouveau exploiter ces ressources pédagogiques. La prochaine étape sera l’utilisation des muséonautes, dispositif d’indexation collaborative en ligne sur muséobase, et la redocumentarisation des photographies du fonds Marguerite Vacher.

 

PÔLE CONSERVATION-RESTAURATION-NUMÉRISATION

Une formation

Jeudi 23 mars, Antoine CAZIN, chargé d'études en conservation préventive et responsable du laboratoire d'imagerie scientifique, a mené une formation (proposée dans le catalogue du CNFPT) sur le thème  "Apprendre à photographier les collections (prises de vue numériques)". 18 professionnels d'institutions patrimoniales de toute la Normandie se sont déplacés au Centre afin de connaitre les principes de base liés à la manipulation des objets ; d'acquérir des connaissances essentielles pour établir une prise de vue d’identification d’un objet ou d’un lot d’objets ; d'obtenir de notions de bases relatives à un plan de classement pour permettre d’associer la documentation iconographique aux objets concernés par le récolement ou l’inventaire réglementaire.

 

 

Un tableau

Brigitte Richart et Alexandra Jalaber, les conservatrices des musées de Granville, avec le tableau &quot;Vue du Lac Léman&quot;, de Gustave Courbet, qui vient d'être authentifié, 125 ans après son acquisition. | Photo : Alix Demaison - Ouest-France.
Brigitte Richart et Alexandra Jalaber, les conservatrices des musées de Granville, avec le tableau "Vue du Lac Léman", de Gustave Courbet, qui vient d'être authentifié, 125 ans après son acquisition. | Photo : Alix Demaison - Ouest-France.

Un chef-d’œuvre de Courbet retrouvé à Granville : une découverte majeure, plus d’un siècle après. « D’après Bruno Mottin, peu de tableaux datant de cette époque ont été retrouvés et encore moins dans les collections publiques françaises. » Si le spécialiste a authentifié le tableau, il faut maintenant approfondir les recherches. Le tableau va pour cela venir à la Fabrique de patrimoines pour y passer une série d'examens en imagerie scientifique.

Il devrait passer prochainement sous les rayons X, infrarouges et ultraviolets. L’équipe du musée y voit déjà « le fruit du travail de recherche sur les collections », qui n’a pas cessé, malgré la fermeture du musée d’Art et d’histoire pour des raisons de sécurité. Le récolement des collections se poursuit. Il permettra peut-être de découvrir d’autres pépites…

Presse écrite : http://www.ouest-france.fr/normandie/granville-50400/granville-un-chef-d-oeuvre-de-courbet-dormait-dans-les-reserves-4839524

- page 1 de 3