26/02/2016 3h42

Musées à dada

Berceau de 5 races de chevaux et d’ânes, la Basse-Normandie tisse son histoire avec les équidés depuis l’Antiquité.

En 2014, la région accueille les Jeux Équestres Mondiaux : une quinzaine de musées ont saisi cette occasion pour raconter au public les relations passées et présentes des hommes et des chevaux, à travers un programme d'expositions et d'animations variées. En effet, les musées conservent dans leurs collections à la fois des accessoires liés au cheval (selles, voitures hippomobiles, outils de soin...) et des représentations de l'animal (peintures, sculptures, photographies...), qui sont autant de clés pour comprendre cette longue histoire.

La diversité des musées permet d'aborder le cheval à toutes les époques et sous tous les angles : évolution des races, usage militaire, de sport et de loisir, dans l'agriculture, le transport, l'industrie...

Lire la suite

Mines & Métallurgie

Sur les traces du patrimoine minier et métallurgique de Basse-Normandie.

Lire la suite

Métiers portuaires

Chacun des ports recèle une histoire et une identité propres. Bien que différents, les ports de commerce de Caen-Ouistreham et de Cherbourg partagent une caractéristique fondamentale pour l'ethnologue : ils sont à taille humaine. Ce sont les hommes et leurs métiers, à travers leurs ressemblances et leurs divergences qu'il vous est donné d'entendre, de lire et de voir sur ce site.

Lire la suite

Évaluations sur site

L’étude

De configuration rurale, la Basse-Normandie compte 1814 communes dont plus des deux tiers ont moins de 500 habitants. Afin d’établir des orientations stratégiques pour l’implantation puis le développement de politiques de gestion de la préservation, il a été considéré comme nécessaire de s’appuyer sur des données précises. Le peu de transversalité à ce jour entre les différents services patrimoniaux et l’absence de données standardisées, rendaient difficiles les analyses globales ; c’est pourquoi il a été décidé de conduire une étude dont les grands axes sont présentés ici.

Cette étude a été conçue pour se dérouler en plusieurs phases. Engagée en avril 2000, elle se poursuit actuellement sous d'autres formes. La première étape a consisté en la réalisation d’une enquête auto administrée ; la seconde consistait en une phase d'évaluations sur site. Lire la suite

Dockers de père en fils

Un documentaire de Karine LE PETIT

Christophe, Didier, Thierry et Bruno sont dockers et fils de dockers. Ils sont les derniers dockers du port de Caen, un port où ils se confrontent encore directement aux marchandises en fond de cale.Sur ces quais, chacun s’est forgé une identité dans l’effort aux côtés de son père et de ses pairs. A travers ce documentaire, ils nous laissent entendre combien leurs vies familiales et professionnelles sont intimement liées.Karine Le Petit est ethnologue, elle nous propose une immersion à hauteur d’homme au cœur de l’univers des dockers.

Lire la suite

1% artistique

Œuvres du 1% artistique dans les lycées de Basse-Normandie
Inventaire et évaluation de l'état de conservation des œuvres issues du "1% artistique" dans les lycées de Basse-Normandie.

À l’occasion du soixantième anniversaire du 1% artistique, l’Inventaire du Patrimoine culturel de Basse-Normandie a entrepris en partenariat avec l’association Normandie Patrimoine - Centre régional de conservation-restauration des biens culturels, le recensement et l’étude des œuvres issues de cette procédure dans les 67 lycées publics des trois départements.

Lire la suite

01/09/2015 4h50

Formation : "La sûreté et sécurité des biens et des personnes dans un établissement patrimonial"

Dates : 19 et 20 Novembre 2015

Objectifs :

  • Connaître les principes et les instructions relatifs à la prévention incendie, tant en ce qui concerne la protection des publics que des biens
  • Anticiper une démarche de prévention des risques liés à la protection des biens,
  • Prévenir l'évolution du trafic d'œuvres d'art.
Lire la suite

31/12/2013 12h16

Pour un plan Patrimoine culturel et risques majeurs

couv_PPCR.jpg

 

Ce travail a été réalisé par les membres du Comité Français du Bouclier Bleu (CFBB) sous la direction de Mme Christine d’Anterroches, qui dirigeait Normandie Patrimoine jusqu'à son décès en 2011, puis de Mme Elisabeth Mognetti.

Il est le fruit d'un gros travail mené par l'équipe de Normandie Patrimoine (à présent Pôle Conservation-Restauration-Numérisation de la Fabrique de patrimoines en Normandie) et reflète le travail novateur que cette structure a initié en proposant des pistes de travail et de réflexion sur les risques et le patrimoine culturel.

Aboutissement de nombreuses recherches et d’entretiens menés pour proposer un constat : des passerelles entre le monde de la culture et du patrimoine plus spécifiquement et celui des risques ou de la sécurité civile existent, et même se multiplient. La publication du CFBB fait le point tout d’abord sur la menace réelle que constituent les risques majeurs pour le patrimoine culturel. Sont proposées ensuite des pistes concrètes d’action pour que ces « mondes » puissent déjà mieux se comprendre, coopérer et engager des projets pour que ce patrimoine soit véritablement protégé et pris en compte dans les dispositifs de prévention des risques tels que les PPR et autres documents d’intervention comme les PCS, etc.

+ d'informations sur le site du Comité Français du Bouclier Bleu : http://www.bouclier-bleu.fr/blog/2014/01/13/pour-un-plan-patrimoine-culturel-et-risques-majeurs/

01/11/2011 12h12

Christine d'ANTERROCHES

Hommage à  Christine d'Anterroches Dépret, qui a créé et dirigé le Centre jusqu'en 2011.

Christine_d_Anterroches.jpg
 

Après des études supérieures en conservation restauration des biens culturels en France, aux États-Unis et en Pologne, Christine d'Anterroches fit une première carrière libérale de conservateur - restaurateur de peintures de chevalet pendant 10 ans, dans son atelier personnel du Vaugueux, à  Caen.

Son amour du métier était également animé par la volonté de développer pour la préservation du patrimoine culturel une structure d'intérêt général.
Créé en 1995 à  l'initiative de Christine d'Anterroches, Normandie Patrimoine, premier centre de conservation restauration à  vocation régionale, reçut le fort soutien du Conseil Régional de Basse-Normandie (en la personne de son président M. René Garrec) et a permis de doter la région d'un outil performant dans le domaine de la conservation restauration, secteur à  l'époque très centralisé.

Dès 1995, Christine d'Anterroches fut chargée de mission par le Conseil Régional de Basse Normandie afin d'établir le cahier des charges opérationnel pour les équipements et ressources nécessaires au fonctionnement scientifique et technique des ateliers de restauration de peintures au sein des locaux du futur centre régional. De 1995 à  1998, Christine fut responsable du secteur conservation - restauration des peintures de chevalet à  Normandie Patrimoine.
En 1999, Christine d'Anterroches devint la directrice du centre régional de conservation - restauration des biens culturels de Basse-Normandie : Normandie Patrimoine.
Elle occupa ce poste brillamment jusqu'à  son décès, le 5 octobre 2011.

Christine, au travers de son travail et de son investissement au sein de Normandie Patrimoine, a développé une structure essentielle au développement de la conservation et de la restauration du patrimoine mobilier bas-normand, dont le rayonnement s'étend au niveau national et européen. En créant une équipe de spécialistes, dont les actions, études et projets sont validés par un Conseil Scientifique, et en développant des partenariats suivis et des programmes de recherche innovants, Christine a construit un outil performant mis au service des institutions et des collectivités territoriales de la région. Grâce à  ses travaux, elle a permis de faire progresser la connaissance du patrimoine bas-normand et d'en améliorer la conservation. Le classement de la Tapisserie de Bayeux au programme « Mémoire du Monde » de l'UNESCO, pour lequel Normandie Patrimoine a construit la proposition d'inscription, en est un brillant résultat.
Christine, qui avait un esprit dynamique et visionnaire, une volonté exceptionnelle et une intelligence à  l'affut de toutes nouvelles problématiques, a souvent développé des programmes novateurs et précurseurs : tels que l'utilisation des Systèmes d'Information Géographique ou l'étude des risques appliqué au patrimoine culturel. Christine a su transmettre sa passion mais aussi ses connaissances et son métier à  de nombreux étudiants et au cours de nombreuses formations à  destination des professionnels du patrimoine.
Son humour, sa joie de vivre, mais aussi sa force de travail et son investissement personnel dans son métier resteront pour nous un vibrant souvenir et un exemple à  suivre pour assurer la continuité et la qualité de ce qu'elle a créé et développé.
Toutes nos pensées vont vers son mari, qui l'a accompagnée courageusement tout au long de son dernier combat, et vers ses parents, sa famille et tous ses amis.


Guillaume DEBOUT
Direction de Normandie Patrimoine (2011-2013)

 

page 2 de 2 -